Jeudi 3 mars : Bill Viola

19h30 Jeudi 3 mars : Bill Viola

Expérimentateur et performeur, artiste américain reconnu comme l’un des pionniers de l’art vidéo, Bill Viola remet en cause les limites de la perception humaine. Grâce à divers dispositifs de captation, il modifie les normes entre micro et macrocosme et explore l’espace-temps afin de conférer, à l’égard de l’image la plus banale, un sentiment d’étrangeté.

The Space between the teeth (réflexion sur le son et l’espace) Migration (métaphore de la vidéo), Acient of Days (réflexion sur la temporalité) et The Passing (oeuvre semi-autobiographique entre conscient et inconscient), constituent de véritables mélanges entre maîtrise technique, culture visuelle et références à l’histoire de l’art.

« Quand je dois expliquer l’art vidéo à des gens qui ne le comprennent pas vraiment, je fais souvent l’analogie avec la littérature. Je leur dis : imaginez un monde où les seules formes existantes de littérature sont le journalisme et quelques romans : il n’y a ni poètes, ni poésie […]. Mes travaux sont l’expression de moi-même. Pour moi, il s’agit toujours de maintenir mon travail aussi près que possible de sa source. C’est ce qui me fait penser qu’il n’y a pas de différence entre ce que je fais et ce que fait un écrivain ».

Jeudi 3 mars - 19h30 - Salle Gothot, Université de Liège, Place du XX-Août, 7, 4000

The Space between the teeth (1976, DVD, 10’)
Migration (1976, DVD, 7’)
Acient of Days (1979 à 1981, DVD, 12’)
The Passing (1991, DVD, 54’)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire