Raoul Servais - jeudi 18 mars à 19h30



Raoul Servais, surnommé « Le Magicien d’Ostende », représente une figure incontournable du cinéma d’animation en Belgique. Artiste accompli, il crée pour chacune de ses réalisations un univers unique à la frontière entre fantastique et surréalisme. Tout au long de son parcours, le cinéaste s'essaye à diverses expériences, visant à faire s'interpénétrer le dessin animé et le monde réel. La réalisation du film Harpya en 1979 est sa première tentative en vue de combiner vues réelles et animation. Il crée ensuite son propre procédé d’animation : la Servaisgraphie , « un système de trucage permettant d'une part l'incrustation de personnages filmés en vues réelles dans des décors de création graphique et, d'autre part, un système augmentant la qualité de ces décors ». Les thèmes qu’il aborde dans ses films relèvent de sa propre expérience de vie : la critique des systèmes politiques totalitaire et capitaliste, mais aussi, le langage comme outil de manipulation, les relations humaines gangrenées par la hiérarchie et la domination. Le Nickelodéon vous propose une vision unique du parcours du cinéaste à travers dix courts métrages en copie 35mm.

Au programme :

De Valse Noot (La fausse note) (couleurs, dessin animé, 10', 1963)

Un joueur d’orgue de barbarie sans le sou tente de charmer ses contemporains. Malheureusement, son instrument émet sans cesse une fausse, provocant la colère des citadins.

(Premier Prix du film d'Animation au Benelux Filmfestival à 's Hertogenbosch et Grand Prix du film d'Animation au Festival National du Film à Anvers en 1964.)

Chromophobia (couleurs, dessin animé, 10', 1966)

Une armée de soldats vêtus de noir envahit un territoire. Leur but : la domination du noir et blanc. Très vite, les prisonniers sont envoyés dans des camps afin d’œuvrer à la prospérité de cette nouvelle nation grandissante. Apparaît alors un étrange individu qui sème la confusion parmi les soldats.

(Immédiatement reconnu pour sa valeur novatrice, le film va recueillir une douzaine de prix dans les festivals dont le très prestigieux "Primo Premio" au Festival du Film à Venise en 1966)

Sirène (couleurs, dessin animé, 9'30, 1968)

Seul dans un monde lugubre et ténébreux rouge et bleu, un homme pêche le long d’un fleuve. Alors qu’il désespère, il entrevoit une sirène au loin, unique lueur d’espoir dans sa triste vie.

(Plusieurs prix dans divers pays dont la Roumanie, l’Iran et l’Australie.)

Goldframe (n&b, dessin animé, 5', 1969)

Jason Goldframe est un producteur de films uniques et originaux. Cette fois, il veut produire le premier film en format 270mm. Obsédé par sa volonté de toute puissance, c’est à son ombre qu’il s’attaque, au risque de se faire prendre à son propre jeu.

("Trophée Richard Declerck", Grand Prix: Festival National du Film Belge - Anvers, Grand Prix du Film d'Animation: Festival National - Anvers, Prix de la B.R.T.: Festival National - Anvers, Prix "Meuter Titra" pour le meilleur film d'animation - Anvers., Prix Spécial du Jury: International Filmfestival - Sydney (Australie), En Compétition: Festival International - Cannes (France).)

To Speak or Not to Speak (couleurs, dessin animé, 11', 1970)

Un reporter assidu tente de savoir ce que les gens de la rue pensent de la situation politique. Dans le flot de réponses banales et ennuyeuses, un homme osera donner son opinion.

(Prix du Public: Internationale Kurzfilmtage - Oberhausen (D), Prix de la Filmothèque Allemande pour la Jeunesse: Internationale Kurzfilmtage - Oberhausen, ASIFA- Prix (Association Internationale du Film d'Animation) - Oberhausen (D), Mention Speciale: Festival International du Film d'Animation - Annecy (Fr), Prix d'Honneur: Festival National du Film - Knokke (B))

Operation X-70 (couleurs, dessin animé, 10', 1970)

Une puissante nation expérimente un nouveau gaz qui, soit disant, ne blesse pas le sujet asphyxié. Des bombes de gaz X-70 seront larguées par erreur sur le Nebelux et provoqueront une mutation imprévue auprès de la population.

(Prix Spécial du Jury: Festival International du Film - Cannes (Fr), Premier Prix: Festival International du Film d'Animation - Zagreb (Croatie), Prix d'Honneur: Festival National - Knokke (B), Prix du Public: Film International - Anvers (B).)

Pégasus (couleurs, dessin animé, 8'30, 1973)

Un maréchal-ferrant sans histoire trouve un fragment de météorite dans son jardin et crée accidentellement un magnifique cheval d’Ivoire qui n’a de cesse de se multiplier.

(Prix du Public: Film International - Anvers (B), En compétition: Berliner Filmfestspiele - Berlin (D).)

Harpya (couleurs, dessin animé et vues réelles, 9', 1979)

Lors d’une nuit calme et paisible, un homme sauve un animal mi-humain mi-oiseau d’une mort tragique. Il décide de ramener la pauvre créature à son domicile afin de s’en occuper et de l’aider. Mais celle-ci se révèle très possessive.

(Palme d'Or: Festival International - Cannes (Fr), Élu, par la Critique Internationale Cinématographique, comme l'un des 15 meilleurs films d'animation de tous les temps, Choisi, par 30 experts internationaux, comme le 14ième parmi les 100 court métrages les plus marquants d'un siècle de cinéma d'animation.)

Nachtvlinders (Papillons de nuit) (couleurs, servaisgraphie, 8', 1998)

Dans la salle d’attente d’une gare, un papillon de nuit apporte mystérieusement la vie à des personnages figés.

(Grand Prix: Festival International du Film d'Animation - Annecy (Fr), Prix de la Critique Internationale - Annecy (Fr), Palme d'Or: Festival Mondial du Court Métrage - Huy (B), Prix du Gouvernement Wallon - Huy (B), Prix Sabam - Huy (B); Honorary Distinction: Festival International du Court Métrage - Drama (Grèce).)

Atraksion (servaisgraphie, 10', 2001)

Des prisonniers errent sans but dans un paysage vide. L'un d'eux tourne son regard vers une lumière et tente d'y accéder.

(Mention Spéciale: UIP Competition European Film Academy - Gand (B), Prix Spécial du Jury: Festival International - Valladolid (ESP), Grand Prix du court-métrage : Festival International du Film Fantastique - Porto (P), 'Méliès d'argent' pour le meilleur court-métrage fantastique d'Europe – Porto (P).)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire