Jeudi 22 mars 2012, 19h30

Carte blanche aux frères Dardenne :
Loulou
Un film de Maurice Pialat (1980, France, 100 min.)
En présence de Luc et Jean-Pierre Dardenne.

Nelly (Isabelle Huppert), petite bourgeoise belle et cultivée, s’ennuie de son mari, André (Guy Marchand). Un soir, elle rencontre Loulou (Gérard Depardieu), un jeune loubard sans emploi, et part faire sa vie avec lui. Progressivement, elle découvre son univers, fait de casses, d’amitiés marginales et de repas en famille à la campagne. Lorsqu’elle tombe en-ceinte, par peur de l’avenir, Nelly hésitera à avorter...
OEuvre charnière dans la filmographie de Pialat – par la rencontre du cinéaste avec des personnalités qui collaboreront à ses plus belles réalisations –, Loulou compte parmi les films les plus marquants du cinéma français. Animé par un souci d’authenticité que partagent les frères Dardenne, Pialat filme au plus près le réel, le quotidien, sans artifices, restituant avec force le temps qui passe et qui traverse ces personnages, miroir du peuple, empreints de conflits intérieurs, de non-dits et d’incertitudes. « Le cinéma, c’est la vérité du moment où l’on tourne », disait-il. Et pour atteindre cette vérité, celle du jeu des acteurs, des situations vécues et des sentiments exprimés, il n’hésite pas à malmener émotionnellement ses acteurs, les poussant dans leurs derniers retranchements. Partiellement inachevé faute de temps et de moyens, le film exploite merveilleusement ses manques – d’explications, de linéarité, de repères sociaux – grâce aux talents de son monteur, Yann Dedet.


Tarifs habituels : Entrée 4€ / Membres 3€


-------------------------------------------

Le concept « Carte blanche »


Suite au franc succès rencontré l’an passé avec la carte blanche offerte à Bouli Lanners, le Nickelodéon se devait de renouve-ler l’expérience. Le concept est simple : l’équipe du ciné-club convie un réalisateur et plutôt que de projeter l’un de ses films, de parler directement de lui, nous lui offrons l’opportunité de faire découvrir au public un film qu’il affectionne tout particulièrement ou qui a pu l’inspirer par rapport à son cinéma. Une séance sous forme de rencontre, de partage.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire